Kits pour lutter pour la joie
exposition personnelle, 2017

Each ritual proposes a participatory action. All the actions have in common to use reduced means and to require few gestures, so that these actions can be transmitted easily.

Chaque rituel propose une action participative. Toutes les actions ont en commun d’utiliser des moyens réduits et de demander peu de gestes, de sorte que ces actions peuvent être transmises facilement.




Living still life
About flowers
— realized with Novella De Giorgi (IT/BE), Céline Poncelet (BE)
Nature morte vivante
A propos de fleurs
— realisé avec Novella De Giorgi (IT/BE), Céline Poncelet (BE)

4 flowers, glass, gelt pens or colored pencils, tiny piece of paper
• 4 fleurs, verre, feutres ou crayons de couleur, minuscule morceau de papier

Bring 4 flowers, put them in a glass and draw this bouquet on a tiny piece of paper. Then offer this drawing by attaching the following message : « I bought 4 flowers. I drew the bouquet on a small piece of paper. I put the paper in this envelope and it became a still life. You opened the envelope and you found the drawing. Would you like to buy 4 flowers to recompose the bouquet ? Would you like to pin the drawing next to it ? We would have composed a work together. It would be a still life again alive. »

Ramenez 4 fleurs, mettez-les dans un verre puis dessinez ce bouquet sur un minuscule morceau de papier. Offrez ensuite ce dessin en joignant le message suivant : « J’ai acheté 4 fleurs. J’ai dessiné le bouquet sur un petit morceau de papier. J’ai mis le papier dans cette enveloppe et c’est devenu une nature morte. Tu as ouvert l’enveloppe et tu as trouvé le dessin. Voudrais-tu aller acheter 4 fleurs pour recomposer le bouquet ? Voudrais-tu épingler le dessin à côté ? Nous aurions alors composé une œuvre ensemble. Ce serait une nature morte redevenue vivante. »










Become another
About cannibalism
— realized and performed at the opening with Margret Muller (DE/BE)
Devenir un autre
A propos de cannibalisme
— interprété et réalisé en direct lors du vernissage par Margret Muller (DE/BE)

Pieces of hair, alcohol, candy, cookies or other condiments, contract
• Morceaux de cheveux, alcool, bonbons, biscuits ou autres condiments, contrat

Collect a hair. Have the owner sign a contract stating that he agrees to eat part of his body. Disinfect the hair in alcohol and cut it as finely as possible. Make a condiment - for example a candy, a biscuit, a small sphere of bread or rice. Place in this condiment a piece of hair and propose to another person to eat it. Beforehand, have her sign the contract stating that she agrees to ingest part of another human being.

Récoltez un cheveu. Faites signer à son propriétaire un contrat précisant qu’il accepte qu’une partie de son corps soit mangée. Désinfectez le cheveu dans de l’alcool puis découpez-le aussi finement que possible. Fabriquez un condiment – par exemple un bonbon, un biscuit, une petite sphère de pain ou de riz. Placez dans ce condiment une parcelle de cheveu et proposez à une autre personne de le manger. Auparavant, faites-lui signer le contrat précisant qu’elle accepte d’ingérer une partie d’un autre être humain.







Two
About time and space — realized with Titaya Sararit (TH)
Deux
A propos de temps et d’espace
— réalisé avec Titaya Sararit (TH)

Camera, printer
• Appareil-photo, imprimante

Send this sentence to a remote person : « Would you like to send me the picture of the sky above you ? » Print the received image in the format of a postcard and hold it on top of you, so that the sky will occupy a rectangle in the sky above you. Take a picture and send it back. Between your two skies a certain duration, a certain distance, and a relation between two human beings.

Envoyez cette phrase à une personne éloignée : « Voudrais-tu m’envoyer la photo du ciel au-dessus de toi ? » Imprimez l’image reçue au format d’une carte postale et tenez-la au-dessus de vous, de sorte que ce ciel occupera un rectangle dans votre ciel. Prenez une photographie et renvoyez-la. Entre vos deux ciels une certaine durée, une certaine distance, et une relation entre deux êtres humains.







Teletransportation
About exchange
— realized with Minami Kobayashi (JP/USA) et Camille Havas (FR/CA)
Télétransportation
A propos d’échange
— réalisé avec Minami Kobayashi (JP/USA) et Camille Havas (FR/CA)

Found object, postal packaging
• Objet trouvé, emballage postal

Pick up an object near you and send it by mail with the following message : "I picked up this object near my home, even though it did not matter. Would you like to go out near where you live, find something that looks like it and send it to me ? In place of what you have picked up, would you like to place my object ? As for me, when I receive your object, I promise to put it in the place where I took mine. Slowly, we will have transferred a part of our space into the space of the other."

Ramassez un objet près de chez vous et envoyez-le par la poste en joignant le message suivant : « J’ai ramassé cet objet près de chez moi, même s’il avait peu d’importance. Voudrais-tu sortir près de chez toi, trouver une chose qui lui ressemble et me l’envoyer ? A la place de ce que tu auras ramassé, voudrais-tu placer mon objet ? Quant à moi, quand je recevrai ton objet, je promets d’aller le placer à l’endroit où j’ai pris le mien. Lentement, nous aurons transféré une partie de notre espace dans l’espace de l’autre. »

















Invite humans
About transformation
— realized with 76 guests between 14.11 and 20.12.2015
Inviter des humains
A propos de transformation
— réalisé avec 76 invités entre le 14.11 et le 20.12.2015

Animal head, camera, audio recorder
• Tête d’animal, appareil-photo, enregistreur audio

Put an animal’s head in a garden and photograph it on the first day. One by one, invite human beings to visit the garden. In order to keep a surprise, simply state that it is about discovering something that is changing. At the beginning of each meeting, turn on the recorder, show the photograph of the first day and ask the guest if he wants to see the head. Record his words in the garden and then suggest, if the person wishes, to have a tea to continue the conversation inside. Continue the experiment for 40 days. Transcribe gradually the words of the guests to compose a literary text titled « I put an animal head in a garden and I invited humans ».

Installez une tête d’animal dans un jardin et photographiez-la au premier jour. Un à un, invitez des humains à visiter le jardin. Afin de garder une surprise, notifiez simplement qu’il s’agit de découvrir quelque chose qui se transforme. Au début de chaque rencontre, allumez l’enregistreur, montrez la photographie du premier jour et demandez à l’invité s’il veut voir la tête. Enregistrez éventuellement ses paroles au jardin puis proposez, si la personne le désire, de prendre un thé pour continuer la conversation à l’intérieur. Poursuivez l’expérience durant 40 jours. Retranscrivez peu à peu les paroles des invités pour composer un texte littéraire titré J’ai mis une tête d’animal dans un jardin et j’ai invité des humains."











I am a medium
About disappearance
— performed at the opening with Elisabetta Falanga (IT/BE)
Je suis un médium
A propos de disparition
— réalisé en direct lors du vernissage par Elisabetta Falanga (IT/BE)

3 sheets of paper, envelopes each containing a piece of blank paper
• 3 feuilles de papier, enveloppes contenant chacune un morceau de papier vierge

Choose a moment involving the passage of a large number of people, for example a party. On a piece of paper, write « I am a medium ». On a piece of paper to your left, write « Transmit ». On a piece of paper to your right, write « Receive ». Place on the left sheet one or more envelopes containing the following message : « If you wish, remember a missing person. Remember one of his gestures or one of his sentences. Even a simple gesture, even banal words. Write this gesture or phrase on the blank piece of paper. Do not mention the person’s name : just name »he« or »she". Then drop the envelope under the phrase « Receive ». By opening it, someone will be able to discover the trace of a disappeared person, even if this person is perhaps unknown to him. At desire, you can also open one of the already filled envelopes.

Choisissez un moment impliquant le passage d’un grand nombre de personnes, par exemple une fête. Sur une feuille de papier, écrivez « Je suis un médium ». Sur une feuille de papier à sa gauche, écrivez « Transmettez ». Sur une feuille de papier à sa droite, écrivez « Recevez ». Placez sur la feuille de gauche une ou plusieurs enveloppes contenant le message suivant : « Si vous le voulez bien, souvenez-vous d’une personne disparue. Souvenez-vous d’un de ses gestes ou d’une de ses phrases. Même un geste tout simple, même des mots banals. Ecrivez ce geste ou cette phrase sur le morceau de papier vierge. Ne mentionnez pas le nom de la personne : nommez-la simplement »il« ou »elle« . Déposez ensuite l’enveloppe sous la phrase Recevez. En l’ouvrant, quelqu’un pourra découvrir la trace d’un être disparu, même si cette personne lui est peut-être inconnue. Au désir, vous pouvez aussi ouvrir une des enveloppes déjà remplies. »







Kit to fight for joy
About hardship
— performed at the opening with Brune Campos (FR/BE)
Kit pour lutter pour la joie
A propos d’épreuve
— réalisé en direct lors du vernissage par Brune Campos (FR/BE)

Page extracted from Robert Walser’s Walk, paper containing a circle of 5mm in diameter, punch or scalpel, small bowl, alcohol
• Page extraite de La promenade de Robert Walser, papier contenant un cercle de 5mm de diamètre, emporte-pièce, perforatrice ou scalpel, petit bol, alcool

Get the text Robert Walser’s Go and tear the page with the following excerpt : « It is true that, at times, I wandered in the fog and in a thousand embarrassments, finding that I was vacillating and that I was more than once pitifully abandoned. Yet I think the fight alone is beautiful. It is no joys and pleasures that an honest man can be proud of. On the contrary, in the depths of his soul, only valiantly overcome hardships and patiently endured privations can make him proud and happy. But we do not like talking about these things. » Circle this excerpt and suggest someone read it. Then ask her what valiantly overcomed ordeal brought her joy and pleasure after feeling pitifully abandoned. Above all, ask him not to reveal his answer. Write it instead in a circle of 5mm in diameter. Point out that as the writer Robert Walser had invented a miniature writing - the micrograms - it will be necessary here to invent an abridged or symbolic writing, to describe this great ordeal in this small circle. Cut out the circle using a cookie cutter, a hole punch or a scalpel and place it in a small bowl to pour alcohol. Propose the person to drink this liquid, swallowing the paper.

Procurez-vous le texte La promenade de Robert Walser et déchirez la page contenant l’extrait suivant : « Il est vrai que, par périodes, j’ai erré dans le brouillard et dans mille embarras, en devant constater que je vacillais et que j’étais plus d’une fois pitoyablement abandonné. Pourtant, je pense que la lutte seule est belle. Ce n’est pas de joies et de plaisirs qu’un honnête homme peut être fier. Au contraire, dans le fond de son âme, seules les épreuves vaillamment surmontées et les privations patiemment supportées peuvent le rendre fier et joyeux. Mais on n’aime guère parler de ces choses-là. » Entourez cet extrait et proposez à une personne de le lire. Demandez-lui ensuite quelle épreuve vaillement surmontée lui a procuré joie et plaisir après l’avoir laissée pitoyablement abandonnée. Surtout, demandez-lui de ne pas révéler sa réponse. Plutôt de l’écrire dans un cercle de 5mm de diamètre. Précisez que comme l’écrivain Robert Walser avait inventé une écriture miniature – les microgrammes – il faudra ici inventer une écriture abrégée ou symbolique, pour écrire une si grande épreuve dans un si petit cercle. Découpez enfin le cercle à l’aide d’un emporte-pièce, d’une perforatrice ou d’un scalpel, puis placez-le dans un petit bol pour y verser de l’alcool. Proposez à la personne de boire ce liquide, avalant au passage son rond de papier.




Portrait
About trace
— realized and performed at the opening with Nora Kasa-Vubu (BE/CG)
Portrait
A propos de trace
— réalisé en direct lors du vernissage par Nora Kasa-Vubu (BE/CG)

With the help of the felt pen, offer to draw by hand the missing circle. In pencil and underneath, ask another person to write the date, hour and minute of his gesture. This imperfect circle in the printed pattern will be the portrait of this person, at the moment when he has drawn it. Suggest that you keep it or give it to someone else.

A l’aide du feutre, proposez à quelqu’un de tracer à la main le cercle manquant. Au crayon et dessous, demandez-lui d’inscrire la date, l’heure et la minute de son geste. Ce cercle imparfait dans le motif imprimé sera le portrait de cette personne, au moment où elle l’aura tracé. Proposez-lui de garder cette trace ou de l’offrir à quelqu’un.







Hands
About giving
Mains
A propos de don

• Miniature hand sculpture
• Sculpture de main miniature

Sculpt a miniature hand and place it in your palm. Suggest that someone enter and, when ready, open your hand to reveal the sculpture. Leave the action silent. When you leave the room, specify that in the future, if she wishes, this person can reproduce this ritual by offering the miniature hand to another hand.

Sculptez une main miniature et placez-la dans votre paume. Proposez à une personne d’entrer et lorsqu’elle est prête, d’ouvrir votre main pour y trouver la sculpture. Laissez l’action silencieuse. Lorsque vous serez sortis de la pièce, précisez qu’à l’avenir, si elle le désire, cette personne pourra reproduire ce rituel en offrant la main miniature à une autre main.










Lostreal
6 stories of loss in Montreal

Documentary | Experimental | 40’ | HD | Canada, Belgium | 2015
Documentaire | Expérimental | 40’ | HD | Canada, Belgique | 2015

You arrive in an unknown city. You ask 6 people what they lost in this city. Then you find and film these places. But you replace all these scene with animals filmed in a pet shop. In a pet shop, why not. After all, these animals have also lost a home. In fact, Julien, Marie-Andrée, Jacob, you listen to them to understand what is lost. You have also lost something. You have also lost someone. A film about loss and lightness, replacing the melancholy of the disappearance by a fascination for the transformation.

Tu arrives dans une ville inconnue. Tu demandes à 6 personnes ce qu’elles ont perdu dans cette ville puis tu vas filmer ces lieux au présent. Mais tu remplaces tous les plans de lieux par des animaux filmés dans une animalerie. Dans une animalerie, mais oui, pourquoi pas. Après tout, ces animaux ont aussi perdu une maison. En fait, Julien, Marie-Andrée, Jacob, tu les écoutes pour comprendre ce qu’est perdre. Parce que toi aussi, tu as perdu quelque chose. Toi aussi, tu as perdu une personne. Entre le recueil de parole et le poème filmé, entre le numérique et la matière, un film à propos de perte et de légèreté, remplaçant la mélancolie de la disparition par une fascination pour l’éphémère et la transformation.




Box
10 rituals & their object
10 rituels et leurs objets










FR

GNF Gallery a le plaisir de présenter « Kit pour lutter pour la joie », de l’artiste belge Jérôme Poloczek. Axée autour de 9 expériences proposées au visiteur, cette exposition retrace l’évolution récente du travail de cet artiste concernant la question de ce qui constitue un objet esthétique et, au-delà de l’objet lui-même, un partage du sensible.

A contre-courant des propositions actuelles qui glorifient et jouissent de la puissance esthétique des objets, Poloczek construit une réflexion sur l’art comme partage d’une expérience vécue et ritualisée. A partir de dispositifs simples, se résumant parfois à quelques brèves instructions écrites, l’artiste invite le visiteur à s’emparer d’objet ordinaires, sans valeur esthétique particulière, et à en faire les vecteurs d’un partage de l’expérience singulière que chacun fait du réel.

Surtout, pour la première fois, la plupart de ces rituels se confrontent à leur réinterprétation par des personnes étrangères, dont 4 deviendront performeurs et performeuses durant le vernissage. Apparaît ainsi l’importance de la transmission de ces rituels.

Il s’agit par exemple d’avaler une personne dans un bonbon, de télétransporter un objet, d’observer une tête d’animal dans un jardin ou de faire son autoportrait en un trait. Un fil relie ces propositions, remplaçant la mélancolie de la disparition par une fascination pour l’éphémère et la transformation.

Ce faisant, c’est tout un langage formel et symbolique que Poloczek se propose de développer autour de l’expérience du sensible. A ce titre, son œuvre s’inscrit en prolongement de celles qui, refusant la réification de l’art, tendent au contraire à souligner qu’il constitue avant tout un point de rencontre des subjectivités.

— Hadelin Feront

EN

GNF Gallery is proud to present the exhibition « Kit pour lutter pour la joie » (« Fight for joy ») by Belgian artist Jérôme Poloczek. Composed of 9 experiences for visitors to engage in, this exhibition aims to show the recent development of Poloczek’s interrogation of what is an aesthetic object and, beyond the object itself, how the phenomenological experience of reality can be shared.

Running against the tide of exhibitions that glorify and exult in the aesthetic power of objects, Poloczek leads a reflexion on art as the ritualised act of sharing our experience of the world. Using simple devices, some of which are made of only a few written instructions, the artist invites the visitor to appropriate ordinary objects, without any particular aesthetic value, and transform them into vectors that enable us to share our respective experience of reality.

In doing so, it is a formal and symbolic language that Poloczek proposes to develop around the experience of the real. In this respect, his work joins that of other artists, past and present, who have refused the reification of art and have tried, on the contrary, to emphasize that art is, above all, a point in space and time where subjectivities meet, a space in which “something might happen”, the result of this meeting.

— Hadelin Feront

’Kit pour lutter pour la joie’, GNF gallery, 09.11-16.12.2017