the waste land
exposition collective, 2015

L’exposition rassemble ’six artistes s’interrogeant sur la mort, la mémoire et la possibilité d’une renaissance’, au départ du poème de T.S. Eliot nommé ’The Waste Land’.

A cette occasion, pendant 5 mois, deux pommes de terre ont germé. Présentées comme un diptyque, leur sont simplement adjointes deux cartons typographiés. L’un indique en français, anglais et chinois, ’vivant’. L’autre ’mort’. Ainsi le spectateur est-il laissé en suspens, quand à la question du devenir de cet être vivant : la pomme de terre s’épuise-t-elle, est-elle en train de mourir ? Ou au contraire produit-elle des germes, est-elle en train de générer ?

12.11-20.12.2015 Galerie Nadine Feront
37 rue Saint-Georges, 1060 Bruxelles